Nutrition – Stress – Bien être

La marche

C’est un fait : la marche est l’une des meilleures pratiques pour garder la santé. Elle agit sur le diabète, les maladies cardio-vasculaires, permet une diminution du stress et accentue la sensation de bien-être.

Une pratique quotidienne de 30 minutes tous les jours est recommandée.

-> Commencer par 10 mn par jour pour les récalcitrants quitte à fractionner ce temps en 2 fois par jour puis augmenter votre marche jusqu’à obtenir 30 à 35 mn avec pour les 5 dernières minutes un rythme plus rapide. Se doucher en fin d’exercice ( cela évite les grignotages).

Cette habitude doit se prolonger au moins 16 semaines.

Donc être vigilant = autodiscipline.  Essayer d’atteindre 7000 pas par jour y compris vos déplacements dans votre lieu de vie. Ne pas s arrêter de marcher  plus de 3 jours de suite.

Débrancher est le maitre-mot de la marche : 

  • Durant l’effort, le corps va produire jusqu’à 5 fois plus d’endorphine qu’au repos : cela permet de réduire le cortisol ,l’hormone du stress.
  • La marche, peut devenir un excellent régulateur du sommeil et vous aider à trouver le repos nécessaire ! Manquer de sommeil, c’est être en souffrance. À court terme, on connait une baisse de la concentration, des trous de mémoire, des réactions plus lentes et une somnolence accrue.

-> il faut vaincre les excuses pour ne pas aller marcher !!

  • Eliminer l’idée de « j’ai trop de choses à faire », on prend son temps et on s’organise. On s’abstient des écrans et on favorise la marche même si la météo est défavorable ou si la fatigue est présente.
  • Faire de la marche avec des respirations profondes. 
  • Marcher pour retrouver le sens de la vie : « Se déconnecter du quotidien, retrouver le plaisir du sens, s’ouvrir au monde, se ressourcer. Les adeptes de la marche ne cessent de vanter ses vertus. Cela permet de  prendre du recul sur sa vie, et se consacrer  du temps à soi..  Stop les ruminations! Sans s’en rendre compte, on laisse derrière soi ce qui nous entrave, pour s’ouvrir au monde et apprendre sur soi-même. » (extrait santé magazine)
  • Ralentir pour savourer : « Marcher c’est aussi renouer avec certaines valeurs, comme le silence, devenu trop rare dans notre société hyper-connectée, saturée par les musiques d’ambiance assourdissantes et les bruits en tout genre. Un silence primordial pour retrouver son équilibre intérieur .La marche est une forme de résistance aux impératifs de vitesse, il faut apprécier ces moments de ralentissements qui font tant de bien à notre esprit pressé,. »
  • Revenir plus vivant : « Ce qui aide aussi à reprendre la route, c’est cet apaisement qui survient après l’effort. La marche à ce pouvoir incroyable de donner le sentiment d’avoir atteint un but, elle confère de la confiance en soi. Marcher permet de casser sa routine, on s’ouvre à la beauté du monde, on renouvelle sa vie, ce que l’on ne s’autorise pas en temps normal… » confirme Stéphane Cnocquaert président de Randonneur club des Monts de Flandres 

Axel Kahn : « Marcher, c’est restructurer sa pensée. »

  • La marche en forêt ( 2 h par semaine suffisent) majore encore toutes ces vertus. S’exposer aux arbres c’est recouvrer une humeur plus apaisée, diminuer le taux de cortisol ( hormone du stress) et voir augmenté le taux de sérotonine (« hormone du bonheur »)

Des chercheurs japonais ont démontré que des marches en forêt régulières  permettent une diminution du taux de cortisol ( = « hormone du stress ») et une augmentation du taux de sérotonine (« hormone du bonheur »)

Bouger fait changer la physiologie du corps, agit sur notre état d’esprit et agit sur nos états d’humeur. De fait, notre santé mentale est améliorée.

Les Besoins

Les Besoins

Nous décrivons ci-dessous nos différents besoins et expliquons comment les satisfaire en conservant un équilibre nécessaire qui permettra de rester en bonne […]

SITE EN PREPARATION

Le site rinascere.fr n'est pas actuellement actif à titre commercial mais uniquement en pré-production. Vous pouvez accéder gratuitement au contenu mais aucune réponse ou conseil ne seront fournis. Liliane Vernhes